Archives mensuelles : avril 2015

Evolution Vie, un contrat d’assurance vie de bonne facture

 documentPour souscrire au contrat Evolution Vie, les investisseurs devront verser un montant minimum de 500 euros. Comme de nombreux autres produits accessibles en ligne, cette assurance vie ne facture pas de frais sur les versements et les arbitrages. Quant aux frais de gestion annuels, ils sont raisonnables, à 0,60 % tant sur le fonds en euros que sur les unités de compte. Un seul fonds en euros est proposé à la souscription : Aviva Actif Garanti, qui a rapporté 3,53 % en 2013. L’assureur propose en outre un choix de 79 Sicav, avec, quelle bonne idée, pas moins de 23 sociétés de gestion représentées.En revanche, pas de fonds en euros dits « opportunistes » au programme de ce contrat. Pour Julien Brami, directeur de l’activité vie d’Aviva France, « la volatilité de ces fonds » s’oppose à une recherche de performance de long terme. Ce dernier rappelle, par ailleurs, qu’Aviva Actif Garanti n’a rien à envier à Netissima, un fonds à teneur immobilière géré par E-Cie Vie (Generali) qui affichait une rémunération à 3,52 % en 2013. Néanmoins, Netissima, investi au deux tiers sur le marché obligataire, n’est pas le plus performant du genre : la plupart des fonds en euros à teneur immobilière ont servi une rémunération autour de 4 % en 2013.

Le PERP d’Aviva désormais disponible sans frais d’entrée

 Pour ceux qui souhaitent souscrire un produit spécialement dédié à la retraite, AssuranceVie.com propose également le Perp Aviva Retraite, par ailleurs vendu par le réseau d’Aviva. Néanmoins, AssuranceVie.com propose ce produit sans aucun frais de souscription, contre 5 % pour les réseaux physiques ! Le produit est accessible dès 100 euros dans le cadre de versements programmés (mensuels). Les frais de gestion des unités de compte et du fonds en euros (Aviva Euro Perp) sont, eux, plutôt élevés, à 0,97 %. En ce qui concerne le fonds garanti, il affichait un rendement net, correct sans être faramineux, de 3 % en 2013.

Par ailleurs, une offre de lancement est prévue jusqu’au 31 mars 2015 : une prime de 100 euros est offerte à tout nouvel adhérent à condition qu’il verse au moins 500 euros à la souscription dont 25 % au minimum placé sur une ou plusieurs unités de compte.

Le président d’AssuranceVie.com, Edouard Michot, s’attend à attirer 2 000 affaires nouvelles en 2015 grâce à ces deux produits estampillés Aviva.

Les conditions de rachat d’une assurance vie

Assurance décès Primo ProtectionL’assurance vie fait partie des moyens d’épargner efficacement, de prévoir son avenir et celui de ses proches tout en conservant la disponibilité de son argent. Après la signature du contrat, vous devez payer des primes, mais si un besoin d’argent se présente, vous pouvez effectuer des rachats. Le point sur les conditions.

Types de rachat

Lorsque vous possédez un contrat d’assurance vie, le capital déposé dessus reste disponible à tout moment. Selon certaines conditions, sur la grande majorité des contrats, vous pouvez effectuer deux types de rachat de votre capital :

  • – Le rachat partiel : vous ne récupérez qu’une partie de la somme présente sur le contrat, le reste continue de fructifier ;
  • – Le rachat total : vous récupérez la totalité de l’argent que vous avez déposé sur le contrat. Cela a pour conséquence la résiliation du contrat.

Accord du bénéficiaire

Pour réaliser un rachat d’assurance vie, qu’il s’agisse d’un rachat partiel ou total, vous pouvez avoir besoin de l’accord du bénéficiaire désigné au contrat. Les conditions sont différentes selon la façon dont le bénéficiaire a accepté sa désignation.
Pour les contrats établis avant le 18 décembre 2007 :

  • – Si vous avez formulé expressément une renonciation au droit de rachat lors de la souscription, vous ne pouvez effectuer de rachat sans l’accord du bénéficiaire ;
  • – Si vous n’avez pas renoncé à votre droit de rachat, vous pouvez y procéder sans l’accord du bénéficiaire.

Pour les contrats établis après le 18 décembre 2007 :

  • – Si le bénéficiaire a accepté sa désignation selon la procédure obligatoire, vous ne pouvez pas procéder à un rachat sans son accord ;
  • – S’il a accepté sa nomination de manière informelle, vous pouvez procéder au rachat sans son accord.

Fiscalité du rachat

L’assurance vie n’est taxable qu’à partir du moment où vous effectuez un rachat. Si vous n’en faites aucun, elle n’est pas soumise à l’impôt. Lorsque vous effectuez un rachat, il est composé de capital déposé et d’intérêts. Seule la partie des intérêts est soumises à la fiscalité.
Vous avez deux possibilités pour faire appliquer la fiscalité :

  • – Intégrer les intérêts lors de votre déclaration des revenus : ils seront donc soumis au taux de votre impôt sur le revenu ;
  • – Faire appliquer le Prélèvement Forfaitaire Libératoire (PFL) dégressif avec l’ancienneté du contrat.
    • o 35% pour les 4 premières années ;
    • o 15% pour les 4 années suivantes ;
    • o 7,5% après les 8 premières années.

Après 8 ans d’ancienneté, vos bénéficiez en plus d’un abattement de 4 600 € par an pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple. Cela signifie que seule la partie des intérêts de votre rachat dépassant 4 600 € ou 9 200 € sera soumise aux 7,5% d’imposition.

Trucs et astuces

Outre le rachat, il est également possible de demander à votre banquier une « avance ». Cela consiste à faire une sorte d’emprunt à votre assurance vie que vous devrez rembourser par la suite. Comme tout emprunt, une avance est soumise à un taux d’intérêts mais comme il ne s’agit pas d’un retrait, elle ne subit pas la fiscalité.

Aide à l’acquisition d’une complémentaire santé, le saviez vous ?

Dans son baromètre annuel réalisé par BVA, la Drees a analysé et évalué les connaissances des Français en matière de prestations sociales. Certaines prestations comme l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé sont peu connues du grand public.

Alors que l’ACS a récemment fait la une de l’actualité avec la publication des 10 offres référencées par le ministère de la Santé pour gérer l’ACS. Le baromètre de la Drees met en évidence que les Français connaissent mal l’ACS.

Seulement trois Français sur dix ont entendu parler de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), qui permet à des ménages modestes de recevoir un “chèque santé” pour participer au financement de leur assurance maladie complémentaire.

Ainsi, seuls 12% des Français savent exactement a qui est destinée l’ACS, et 17% en ont déjà entendu parlé mais l’objet de l’aide reste flou.

ACS

“Cette faible notoriété contribue probablement à expliquer que de nombreux bénéficiaires potentiels de l’ACS n’y ont pas recours. En effet, selon les estimations de la Drees, plus des trois cinquièmes des personnes potentiellement éligibles n’ont pas recours à l’ACS en 2013, soit plus de deux millions de personnes“, indique la synthèse des résultats.

Le « DAAF » détecteur d’incendie devient obligatoire en mars !

bandeau-daaf-v3

Depuis le 8 mars 2015, tout logement, qu’il s’agisse d’une habitation individuelle ou collective, doit être équipé d’un détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF).

NB : L’installation du détecteur est repoussée  «avant le 1er janvier 2016» sous réserve d’acheter le ou les détecteur(s) avant le 08 mars et d’en avoir la preuve (contrat d’achat).

Le DAAF, mode d’emploi :
Cet appareil émet une puissante alarme (± 85 db) dès qu’il détecte  la présence de fumées. Il fonctionne à pile, seul ou connecté en réseau. Quel que soit son prix (entre 10 et 80 € en moyenne), il doit impérativement disposer du marquage CE attestant de sa certification selon la norme européenne EN 14604. Cette dernière impose par exemple au produit de pouvoir émettre un signal pendant au moins 30 jours en cas de fin de vie des piles.

Pourquoi installer un DAAF ?
Tout d’abord parce que cela est imposé par la loi mais aussi et surtout pour une question de sécurité des occupants. Grâce à la généralisation de ces détecteurs, la mortalité liée aux incendies domestiques a chuté de 50% dans les pays où le taux d’équipement est supérieur à 80%. Aujourd’hui encore, 250 000 incendies d’habitations sont déclarés chaque année. L’intoxication par inhalation des fumées reste à l’origine de 80% des décès.

Où installer un DAAF ?
Comme les fumées montent, le positionnement recommandé consiste à fixer le DAAF au plafond, en priorité dans les espaces menant aux zones de sommeil voire dans les espaces de séjour. Si vous habitez une maison à plusieurs étages, l’idéal est d’installer un DAAF par niveau en évitant les sources d’air pouvant éloigner la fumée (fenêtres, chauffages pulsés…) ou les pièces froides, ainsi que les zones générant de la fumées (ex : cuisine).

Qui doit l’installer ?
Depuis l’entrée en vigueur de la loi ALUR du 24 mars 2014, l’obligation d’installer au moins un DAAF dans le logement incombe à son propriétaire, que ce soit en qualité de bailleur ou d’occupant.
Toutefois, seul l’occupant du logement (propriétaire ou locataire) devra veiller à l’entretien, au bon fonctionnement et assurer le renouvellement du dispositif.

Test des piles et de détection des fumées :
Pensez à vérifier au moins une fois par an le parfait fonctionnement de votre DAAF en appuyant sur le bouton test situé sur le produit (vérification des piles), ou en utilisant une bombe test aérosol pour confirmer la parfaite détection des fumées. 

3 Mois gratuits sur les Mutuelle santé pour familles, seniors, Indépendants

Assurance Mutuelle Santé

Une formule adaptée à vos besoins, parce qu’il n’y a pas d’âge pour être bien assuré.
Avec votre assurance santé bénéficiez de plus d’avantages.
Pas de questionnaire médical.
Garantie immédiate, aucun délai d’attente.
Une assistance 24h/24h un vrai soutien en cas de coup dur.
Le tiers payant inclus.
Le remboursement sous 48h ouvrées.
Tarif préférentiel pour les personnes seules

3 MOIS GRATUITS

Un mois par an pendant 3 ANS.*
Pour une 1ère souscription du 01/04/2015 au 30/06/2015
*Sous réserve du paiement intégral des cotisations.

  • Des garanties à la carte (soins courants, hospitalisation, optique, dentaire, et forfait bien-être) sur 6 niveaux de protection modulables.
  • Des services complets pour vous accompagner en toute sérénité (assistance, maintien de l’activité, télé-conseil médical, espace client santé, …).
  • Une personnalisation selon votre situation familiale et vos besoins et des cotisations déductibles de vos revenus professionnels.

pour les indépendants, contrat dans le cadre de la loi Madelin.

cliquer ici pour un devis personalise
Assurances Toledano Neuilly Sur Seine Cabinet Toledano156, avenue Charles de Gaulle
92200 Neuilly-sur-Seine
Immatriculation ORIAS 07001726

Assurez vous chez nous, parrainez vos amis, vos proches et recevez un chèque cadeau de 15 euros

Votre agent Aviva Neuilly – Paris et son équipe à votre écoute

Nous sommes présents à chaque étape de votre vie personnelle et professionnelle pour vous protéger au mieux, vous et votre famille. Votre agence d’assurance à Neuilly (92200) est là pour vous conseiller et vous aider à trouver les produits d’assurance qui vous ressemblent : assurance auto, multirisque habitation, complémentaire santé, assurance vie.

 

Aviva France passe en mode digital

application-meteo La nouvelle application Aviva Risques Météo est disponible depuis le 24 mars. Outil d’anticipation des risques climatiques, elle s’avère un soutien aux agents généraux.
A lire également.

Aviva France a lancé l’application mobile Aviva Risques Météo, destinée à prévenir les assurés de certains risques climatiques. Disponible depuis le 24 mars sur Applestore et Googleplay, ce nouveau service, gratuit pour les clients de l’assureur et gratuit pendant un an pour les autres mobinautes, vise à «alerter sur les risques météorologiques, tels que l’inondation et la submersion. Cette appli s’inscrit aussi parfaitement dans le développement de notre stratégie digitale», indique dans un communiqué Claude Zaouati, directeur général d’Aviva Assurances. Aviva Risques Météo vient également en soutien aux agents généraux d’Aviva, qui sont en première ligne lors de dégâts chez leurs clients.

Partenariat avec un spécialiste en météorologie

Cette application a été développée en partenariat avec la société Predict Service, filiale de Météo France, d’Airbus Defence & Space et de BRL. Le principe : en cas de riques d’inondation ou de submersion dans les environs de l’une des adresses pré-enregistrée par lemobinaute, le client est averti par notification sur son smartphone. Aviva Risques Météo délivre également des conseils pour savoir anticiper les aléas climatiques et bien agir le cas échéant.

Aviva Risques Météo vous accompagne

  Des conseils.

  Les rappels de vigilance.

  Des plans de prévention.

  Les consignes de sécurité.

Aviva Risques Météo vous tient informé

  Des informations en temps réel.

  Un zoom sur votre commune.

  Des pictogrammes clairs en fonction du risque en cours.

 

Vous êtes client Aviva

  Munissez-vous de votre numéro de client présent sur votre avis d’échéance Aviva.

  Rubrique « Mon profil » renseignez vos identifiants : votre numéro de client et votre mot de passe.

  Vos adresses sont déjà renseignées, vous avez la possibilité d’en renseigner une supplémentaire.

  Vous recevrez des notifications si un risque climatique est prévu sur l’une des adresses renseignées.

Vous n’êtes pas encore client Aviva

  Rubrique « Mon profil » renseignez les champs et recevez par email vos identifiants de connexions.

  Compléter votre adresse.

  Vous recevrez des notifications si un risque climatique est prévu sur l’une des adresses renseignées.

Télécharger l’application

 Télécharger pour Androïde

    Télécharger pour Apple

 

 

  • Facebook
  • Twitter
  • linkedin
Rappel Gratuit

Merci de remplir le formulaire ci-dessous

* Ce champ est obligatoire

Articles recents